• Amélie Soriano

Découvrons ensemble la Desert House de Richard Neutra - Palm Springs - 1947

Dernière mise à jour : 6 août

Je tenais à vous faire découvrir cette villa car elle me rappelle les vacances, l'été, les palmiers, tout à fait ce que nous vivons en cette période d'été. La Kaufmann Desert House de Richard Neutra a été construite en 1946 - 1947 à Palm Spring (Californie - USA) par l'Architecte du rêve californien, Richard Neutra.


Photo de Finn sur Unsplash

« Je suis un témoin de la façon dont les gens se racontent et se lient aux autres et mon travail est de puiser dans cette expérience.» Richard Neutra Architecte

1 : Premières impressions

Il s'agit d'une maison typique du modernisme américain du milieu de XXe siècle. Elle allie jeu de transparence, relation continue entre intérieur et extérieur et occupe le terrain de façon à créer un pole central pour les espaces commun et à éloigner les espaces privatifs.


Photo de Slim Aaron - Poolside Gossip 1970


2 : L'Architecte

Richard Neutra (1892-1970) - C'est un architecte de nationalité autrichienne émigré aux Etats-Unis en 1925.

Son style : mouvement moderne californien

Ce qui le rend remarquable : l'espace décloisonné, des balcons et casquettes qui semblent suspendus, la relation à l'extérieur et la mise en avant du confort de l'habitant. Il a axé son travail sur la maison individuelle.


3 : Le contexte

Dix ans après que le célèbre homme d'affaires propriétaire de Fallingwater, Edgar J. Kaufmann, ait demandé à Frank Lloyd Wright de lui construire sa maison de campagne en Pennsylvanie, il décide de construire une résidence d'été sur la côte ouest.

Il choisit Palm Springs en raison de sa popularité auprès du tout Hollywood et se tourne vers Richard Neutra, surnommé l'architecte du rêve californien, dans sa quête de nouveauté et de légèreté.

Richard Neutra, fasciné par la nature sauvage et désertique du lieu, au pied des montagnes de San Jacinto, construit entre 1946 et 1947, cette résidence de 300 m² sur 2 étages, tout en pierre, verre et acier.

Le plan s'articule en croix autour de 4 ailes reliées par des passerelles extérieures couvertes. On dénombre cinq chambres et cinq salles de bains avec terrasses sur le toit, patios et piscine... Un système d'ailettes et l'orientation des différents espaces permettent de se protéger du vent dominant du Nord, des tempêtes de sable et de la chaleur étouffante en été.

Après la mort de Kaufmann en 1955, la maison a été vendue, restaurée et modifiée par divers propriétaires.


4 : Analyse

On se trouve face à un plan ouvert, décloisonné, organisé autour de 4 ailes réparties sur 300 m². Dans un article de 1947 pour le Los Angeles Times , "The Changing House", Neutra prône un plan "prêt à tout", mettant l'accent sur un plan ouvert et multifonctionnel pour des espaces de vie flexibles, adaptables et facilement modifiables pour tout type de vie. Il était connu pour l'attention qu'il portait à définir les besoins réels de ses clients, quelle que soit la taille du projet, contrairement à d'autres architectes désireux d'imposer leur vision artistique à un client. L'architecte allait parfois jusqu'à faire remplir des questionnaires détaillés à ses clients pour cerner leurs besoins. Son architecture domestique était un mélange d'art, de paysage et de confort pratique.

Un total de 5 chambres réparties entre la suite parentale orientée Est, une aile de 2 suites pour les invités au nord orientées Est, un aile de 2 suites pour les enfants orientées Ouest.

Des allées couvertes relient les différentes ailes.

L’intimité est préservée grâce à la distribution générale et à l'orientation alternée des différentes ailes.




4 : L'avis final


Pour les critiques, il faut savoir que :

1. Cette villa a été conçue pour être utilisée 1 mois par an, en hiver. On comprend alors que l'entretien (autant de surfaces vitrées dans un paysage désertique) et le confort d'été n'aient pas été la priorité de l'architecte, d'autant plus en 1946.

2. Il s'agit davantage d'une œuvre d'art moderniste qui aurait pris la forme d'une construction que d'une véritable maison.

Personnellement, ce que j'aime beaucoup, c'est la relation à l'extérieur et la modularité des espaces qui permet l'évolution du lieu à travers le temps.

N'hésitez pas à partager votre ressenti en commentaire.


Sources :

Monographie Neutra de Barbara Lamprecht aux éditions Taschen

Mon tableau Pinterest pour les photos et leurs références

Article AD Magazine sur la vente de résidence - novembre 2020

14 vues2 commentaires